AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
nouvelle version ! on attend vos avis ici ☺️

Partagez | 
 

 Naël ♦ Love isn't that easy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naël Evans
avatar
INSCRIT(E) LE : 30/07/2014
MESSAGES : 3

AVATAR : Zayn Malik
PSEUDO/PRENOM : Mia

MessageSujet: Naël ♦ Love isn't that easy   Mer 30 Juil - 1:28


Naël Evans
« Il faut du courage pour lutter contre ses ennemis, mais encore plus pour confronter ses amis. »
≈ PRÉNOM(S) : Naël
   ≈ NOM : Evans
   ≈ SURNOM : Na', N.
   ≈ ÂGE : 21 ans
   ≈ LIEU DE NAISSANCE : Londres
   ≈ SCOLARITÉ : Etudiant en école d'art
   ≈ ACTIVITÉ/EMPLOI: Il pose pour ses camarades histoire de se faire un peu d'argent.
   ≈ ORIENTATION SEXUELLE : Homosexuel
   ≈ STATUT : Célibataire
   ≈ GROUPE : Pink Dust
   ≈ CINQ MOTS POUR TE DÉCRIRE  : Fidèle, passionné, créatif, tête en l'air, têtu.
   ≈ AVATAR : Zayn Malik



     
passe ta souris sur l'image
Naël a la double nationalité : Anglaise, et Égyptienne ■ Il a vécu pas mal d'aventures à cause des voyages de ses parents (son père est archéologue, sa mère guide touristique) ■ Il s'est fait certains de ses tatouages lui même ■ Il aime beaucoup les plats méditerranéens mais déteste quand c'est trop épicé ■ Il a été végétarien un temps, pour s'opposer à sa grand mère qui a tué son mouton de compagnie ■ Dessiner a toujours été une passion pour lui ■ Il ne bois pas de café mais exclusivement du thé, et se moque de l'opinion des autres à ce propos ■ Il est déjà sortit avec une fille, mais ne compte pas retenter l'expérience ■ Il adore les olives vertes, mais n'aime pas les noires ■ Il est très sociable, mais ne se confie pas souvent quand il a un problème, préférant se renfermer ■ Il est capable de tout par amour ■ Il est têtu et n'abandonne jamais quand il est sûr d'avoir raison ■ Il est très proche de sa grand mère maternelle ■ Il ignore encore quoi faire exactement de sa vie, mais ne pourra se résoudre à faire quelque chose qui ne le passionne pas ■ Ses parents financent ses études ■ Il aime jouer de la guitare même si ce n'est pas un prodige ■ Il pratique différents arts martiaux qui l'aide à se canaliser ■ Il aime la fraise mais pas la framboise ■ Il lève les yeux au ciel quand il est exaspéré, blasé, mal à l'aise, ou impatient ■ Ouais, lui vient bien plus facilement que oui, mais il fait des efforts.
     
       
« dans la vraie vie »
Hey ! Je m'appelle Samira, mais on m'appelle Mia sur le net et aussi pas mal dans la vraie vie. J'ai 22 ans, je suis étudiante infirmière et j'aime rp durant mon temps libre car écrire me détends et me permet de mettre à distance tout le reste. Je suis arrivée ici par le biais d'un Top Site je crois bien. Il m'arrive de faire un tour sur divers fofo's et une fois de temps en temps un forum - comme le votre - me plais, alors je me penche sur le contexte, etc... et je me lance. Ici ça a été encore plus facile car j'ai trouvé un scénario qui m'a pas mal intriguée et qui me pousse au challenge car il est plutôt éloigné des personnages que j'ai eu l'habitude de jouer. Sinon, j'aime beaucoup le forum le design est cool et le contexte assez exclusif je n'avais jamais vu l'action se dérouler au Portugal. Et je suis plutôt du genre à passer tous les jours et à répondre assez rapidement aux rps pour que ça avance. Quand ça dure deux mois, je perds mon inspiration et l'envie de répondre généralement. Je ne vois pas quoi ajouter d'autre, si vous avez des questions... N'hésitez pas.
crédit © vendetta.


Dernière édition par Naël Evans le Jeu 31 Juil - 13:03, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naël Evans
avatar
INSCRIT(E) LE : 30/07/2014
MESSAGES : 3

AVATAR : Zayn Malik
PSEUDO/PRENOM : Mia

MessageSujet: Re: Naël ♦ Love isn't that easy   Mer 30 Juil - 1:28


Écris l'histoire.
« Il était une fois, ça ne marche que pour les comptes de fée. La vie est plus compliquée, mais bien plus intéressante. »

Il y a un peu plus de 21 ans, je naissais dans un hôpital Londonien. Rien de plus banal, et pourtant, l'histoire de ma conception est bien plus cocasse et en dis plus long sur moi que mon lieu de naissance.
En effet, il y a plus de vingt ans, Luke Evans - mon père - archéologue de son état, avait été envoyé en Egypte afin d'examiner une nouvelle fois des ruines qui avaient été répertoriées de façon non valide. Heureux d'enfin obtenir une mission dans un endroit où l'histoire était plus que riche, il fit ses bagages et s'envola rapidement dans ce pays chaud et chaleureux. N'étant définitivement pas doué lorsqu'il s'agissait de s'orienter, il fit appel à un guide. Leila Kedir, jeune femme débrouillarde à l'époque, qui devint ma mère quelques temps plus tard. Ils tombèrent amoureux malgré leurs caractères très différents et finirent par s'installer à Londres de façon plus ou moins permanente. Plutôt moins que plus d'ailleurs, mon père étant affecté à différents sites de recherches pour des périodes assez longues, ma mère le suivit jusqu'au jour où elle appris qu'elle était trop enceinte pour voyager.

Sa soif de découverte et son envie d'être aux côtés de mon père furent assouvis dès que je fus en âge de voyager. Ainsi, même si l'Angleterre est mon pays d'origine, je ne le vis que par période lors de ma petite enfance. L'égypte, et d'autres pays Africains me virent grandir et faire mes premiers pas. Je n'étais pas malheureux, et cela a certainement développé mon côté social. Tantôt auprès des locaux qui n'avaient que de quoi subvenir à leurs besoins les plus primaire, et tantôt entouré de diplomates souhaitant féliciter l'équipe de mon père pour les divers travaux qu'ils avaient en cours, j'ai appris très tôt à me mêler à n'importe quelle couche de la société.
Néanmoins, lorsque l'heure vint pour moi d'entrer à l'école primaire, mes parents décidèrent qu'ils devaient calmer leur rythme de vie afin que je puisse m'épanouir comme un enfant normal. Je n'avais que six ans, mais déjà ils m'avaient transmis le goût du voyage. Ma vie à Londres me paru vide de sens jusqu'au jour où j'entrais à l'école. Apprendre des choses et me mêler aux jeunes de mon âge m'intrigua assez pour que j'en oublie cet attrait du voyage.

Notre vie se normalisa doucement, mon père partait seul quelques semaines, nous le rejoignions à l'occasion des vacances scolaires. Et bien souvent, il déléguait à ses internes les voyages les plus longs, suivant les travaux par conférences. Finalement, je pris goût à cela aussi. C'était pas mal de pouvoir aller jouer avec mes amis sans risques dans le parc d'à côté, de ne pas devoir bouger à cause des tribus rivales tentant de tuer nos hôtes.
J'avais dix ans lorsque ma mère tomba enceinte pour la seconde fois. J'appris avec joie que j'allais avoir une petite sœur et cela termina de rendre mes parents plus sectaire. Ma mère trouva un travail au musée, et mon père devint enseignant chercheur quasiment à temps plein. Notre vie d'aventures se calma, mais aucun de nous ne se plains du changement. Ce n'était pas mal ainsi, puis, mon père avait toujours un tas d'histoires intéressantes à nous raconter. Anya vint agrandir la famille, et après quelques ajustements nous trouvions un équilibre parfait. Je n'imaginais pas ce qui pouvait aller mal, ni que ça pouvait aller mal, à cet instant.

Mais tout changea l'année de mes seize ans. En pleine crise d'adolescence, j'avais déjà du mal à me confier et à m'ouvrir au monde. Me réfugiant dans la peinture, et le dessin essentiellement, je préférais ne pas parler ni entrer en interaction avec les autres. Il n'y avait qu'Anya que je laissais auprès de moi, elle était ma soeur, cette petite part de moi à qui je ne pouvais rien refuser. Mais la vie me l'enleva. En effet, alors qu'elle n'avait que six ans, ce petit ange, mon petit ange, fut foudroyé par une leucémie. Elle tenta de se battre, chacun de nous pu le constater. Mais elle n'y parvint pas. Cela finit de me mettre en colère contre le reste du monde. Plus rien n'avait de l'importance. Si une personne aussi innocente qu'elle ne pouvait survivre dans ce monde, alors je trouvais que rien n'en valait la peine. Je n'écoutais plus en classe, les rares fois où j'y allais, alors que j'avais toujours eu un comportement a peu près correct auparavant. Je rentrais tard, ne répondait plus à mes parents que par des provocations, et m'isolait de plus en plus. Le pire, fut sans doute le jour où je devins intime avec ma petite amie. Parce que oui, pour faire comme tout le monde, pour entrer dans le moule, j'avais finis par me mettre en couple avec une fille charmante, mais dont je n'étais pas amoureux. Toujours poussé par cet instinct grégaire, j'avais finis par coucher avec elle. Mais je n'avais strictement rien ressentis, et je n'avais pas ré-itéré l'expérience tant elle ne me laissait pas un souvenir agréable. Cela finit par mettre de l'eau dans le gaz, et au moment où elle me demanda si je n'étais pas gay, je mis un terme à notre relation, commençant moi-même à m'interroger sur ce que je pouvais bien être.

C'est donc en pleine crise, tant identitaire qu'existentielle que mes parents décidèrent qu'il était temps pour moi de quitter l'Angleterre et de revenir à des choses plus simple. Au début opposant à cette idée, je ne dis plus rien lorsqu'ils me révélèrent souhaiter m'envoyer en Egypte, auprès de ma grand mère. Je l'avais toujours aimée et estimée énormément. Alors l'idée que se soit elle qui soit à mes côtés pendant mes dernières années de lycée ne m'embêta pas plus que ça.
Changeant alors de continent, j'eus besoin d'un petit temps d'adaptation, mais je me sentais déjà mieux. Le fantôme d'Anya ne se cachant pas derrière chaque porte m'aida à faire son deuil petit à petit. Je fréquentais un lycée Anglais et me remettait un peu plus sérieusement dans mes études. Mais ce qui me fit le plus de bien, c'était de retourner à une vie si simple. Ramasser les légumes que l'on mangerait le soir, aller au marcher avec ma grand mère une fois par semaine pour récupérer des provisions, insulter le voisin qui prend tout le courant et éteins le reste de la rue. Ces considérations plus simple me firent réfléchir. Je dessinais toujours, ravi de cet équilibre que les courbes diverses issues de mon imagination instauraient en moi. Mamie me conseilla de me mettre à un sport de combat pour me calmer plus encore. Et ce fut une brillante idée, surtout lorsqu'un voyou tenta de nous ravir nos courses de la semaine et que j'eus la capacité de le mettre en déroute.

Ma vie de nouveau sur les rails, j'entrais en terminale. Ce fut une année plus simple, plus équilibrée et je sentais moi-même que j'étais en phase de sortir de l'adolescence. Ce fut également l'année de mes premiers amours. Et mon ex-petite amie avait bien raison, j'étais gay. Car lorsque je tombais amoureux, c'était d'un homme et non d'une femme et que cette fois, je le désirais. Au départ, cela me chamboula un peu, jamais je n'avais imaginé que c'étaient les hommes qui avaient ma préférence. Mais je m'y fis rapidement. Lorsque je rentrais à Londres pour les vacances, je l'avouais sans détours à mes parents. Il leur fallu un moment pour l'accepter, mais ils le prirent plutôt bien. Sans doute parce qu'ils m'aimaient réellement et se moquaient de mes préférences sexuelles, mais aussi parce qu'ils n'avaient qu'un enfant et ne désiraient pas connaitre sa perte seulement quelques années après le décès de leur fille.

Finalement, j'obtins mon diplôme et je m'apprêtais à entrer à l'université du Caire lorsque mon père m'appris qu'on lui avait proposé un emploi intéressant à Lisbonne, et qu'il était certain que j'aimerais le Portugal. Ma soif de voyage revenue depuis mon retour sur le continent Africain, je ne résistais pas longtemps et m'en allait promettant à ma grand mère de la visiter autant que possible. C'est ainsi que j'arrivais à Lisbonne, prêt pour ma nouvelle vie d'adulte.

   
crédit © vendetta.


Dernière édition par Naël Evans le Jeu 31 Juil - 13:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dino Bird
avatar
INSCRIT(E) LE : 27/06/2014
MESSAGES : 98

AVATAR : RICKI LE BB
PSEUDO/PRENOM : STAY GOLD

MessageSujet: Re: Naël ♦ Love isn't that easy   Mer 30 Juil - 8:26

bienvenue  zayn, je l'ai joué pendant plus d'un an sur un forum qui a fermé, ça me fait toujours un petit pincement au cœur quand je le vois   

_________________
le présent disparaît et tu deviens mémoire. tu te défais de tout, tes peurs, tes sentiments, tes désirs: tu les conserves, comme des habits qu'on ne met plus, dans l'armoire d'une sagesse que tu ne connaissais pas, et d'une tranquillité que tu n'espérais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Caesar
avatar
INSCRIT(E) LE : 22/06/2014
MESSAGES : 1064

AVATAR : yuri sexy
PSEUDO/PRENOM : peach'

MessageSujet: Re: Naël ♦ Love isn't that easy   Mer 30 Juil - 10:23

bienvenue par ici ! I love you
n'hésite pas si tu as une question  Smile 

_________________
HIT THEM UP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paola Delacruz
avatar
INSCRIT(E) LE : 02/07/2014
MESSAGES : 197

AVATAR : Emily Didonato
PSEUDO/PRENOM : sweety / nath

MessageSujet: Re: Naël ♦ Love isn't that easy   Mer 30 Juil - 11:19

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ton histoire.

En tout cas bon choix d'avatar.  coeur 

_________________
j'ai menti, ce n’est pas vrai, notre histoire n’est pas encore terminée. je ne veux pas, je ne veux pas et c’est humiliant parce que je suis là à supplier. mais, je t’aime vraiment. tu sais, vraiment, vraiment au point de prétendre adorer ton genre de musique, te laisser manger la dernière part de gâteau, tenir une radio à côté de mes oreilles en chantant sous tes fenêtres... malheureusement ce qui fait que je te déteste fait que je t’aime aussi. alors prends-moi. choisis-moi. aime moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexy Vinheiro
avatar
INSCRIT(E) LE : 23/06/2014
MESSAGES : 523
je mords
AVATAR : RUBY M.
PSEUDO/PRENOM : NAZACK (IVANA)

MessageSujet: Re: Naël ♦ Love isn't that easy   Mer 30 Juil - 14:07

bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fichette  yihah yihah 

_________________
« La naïveté est une façon de vivre intelligemment le présent. » passions déchainées, enflammées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naël Evans
avatar
INSCRIT(E) LE : 30/07/2014
MESSAGES : 3

AVATAR : Zayn Malik
PSEUDO/PRENOM : Mia

MessageSujet: Re: Naël ♦ Love isn't that easy   Mer 30 Juil - 17:13

Merci à tous  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Caesar
avatar
INSCRIT(E) LE : 22/06/2014
MESSAGES : 1064

AVATAR : yuri sexy
PSEUDO/PRENOM : peach'

MessageSujet: Re: Naël ♦ Love isn't that easy   Ven 1 Aoû - 18:22


you win !
« Félicitations, tu es des nôtres ! »
Maintenant que ton superkid est crée, que ta fiche est validée, tu vas pouvoir faire tout ce que tu veux. Mais avant, pour te guider, voici quelques liens utiles :
Pour faire évoluer ton personnage, il te faudra des liens, alors n'hésite pas à aller voir par ici pour créer ta propre fiche et aller voir celles des autres. Tu auras peut-être besoin d'un logement, et d'un emploi, dont tu pourras faire ta demande . Si tu as d'autres demandes, des suggestions, c'est pas très loin, juste ici. N'oublie pas de demander à archiver un sujet s'il est terminé, .
Évidemment, tu peux aussi créer ton propre scénario de ce côté, ou même en choisir un qui te plaît.

Enfin, il n'y a pas que le RP, tu peux aussi flooder à volonté, parler de ta dernière série préférée, ou nous montrer tes oeuvres d'art, cours donc par là !

Et surtout, bon jeu parmi nous !
crédit © vendetta.

_________________
HIT THEM UP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Naël ♦ Love isn't that easy   

Revenir en haut Aller en bas
 

Naël ♦ Love isn't that easy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» I love America
» Love Hina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: I AM A COOL KID :: tes mots :: Fiches validées-