AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
nouvelle version ! on attend vos avis ici ☺️

Partagez | 
 

 Bordel Camilo ! Pourquoi faut-il que tu sois si protecteur ? { Camilo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paola Delacruz
avatar
INSCRIT(E) LE : 02/07/2014
MESSAGES : 197

AVATAR : Emily Didonato
PSEUDO/PRENOM : sweety / nath

MessageSujet: Bordel Camilo ! Pourquoi faut-il que tu sois si protecteur ? { Camilo    Dim 20 Juil - 22:37


Camilo & Paola.
« Leçon de morale n° 65875 »
Je me réveille le corps encore engourdi de ma nuit, entre l’abus d’alcool, de drogue et le fait de n’avoir pas beaucoup dormi, j’ai surement une sale tête. Un coup d’œil dans mon miroir confirme ce dont je me doutais. Je regarde mon réveil, bordel il est presque midi, il faut que je me bouge, je suis censée retrouver Camilo à quatorze heure pour aller à la plage. Il faut que je fasse quelque chose pour qu’il ne me voit pas comme ça, sinon je vais avoir droit à une bonne leçon de morale.  Du genre Paola tu as fais quoi de ta nuit, Paola te ne dois pas abuser de ça, ou encore Paola tu ne dois pas coucher avec celui là, comme si j’avais encore quinze ans. C’est vrai que Camilo a toujours pris soin de moi, souvent poussé par ma mère, je le considère un peu, voir même beaucoup comme mon grand frère. Mais parfois cela devient difficile à supporter, j’aime ma liberté et il a tendance à vouloir me couper les ailes. Je respecte ses idées car je sais qu’il fait ça uniquement pour mon bien, il me veut pas que je tombe du côté obscur de la force. Mais ce côté-là est tellement excitant, comment y résister. C’est comme son voisin, un beau brun plus âgé que moi, pas trop huit ou dix ans de plus que moi. La première fois que j’ai dis à Camilo qu’il est plutôt sexy, j’ai cru qu’il allait en perdre la tête. Il m’a recommandé de ne pas le fréquenter, enfin c’était plutôt plus dans le genre tu n’as pas intérêt à le mettre dans ton lit. S’il savait que c’est avec lui que j’ai passé ma dernière nuit, et bien je ne donne pas cher de ma petite personne ou alors de celle du voisin.  En plus le beau brun a toujours des produits pour faire planer, alors la baise avec lui devient plus intéressante. Bon après j’ai vraiment la tête en vrac mais sur le coup je ne pense jamais au lendemain, mais là. Va falloir que je trouve vite une solution. Je file sous une bonne douche glacée, oui je crois que c’est la meilleure des choses à faire. Une fois bien réveillée, je sors, et me glisse dans mon peignoir, avant d’aller chercher des glaçons dans le frigo pour m’en passer sur le visage, insistant sur mes yeux encore gonflés. Deuxième coup d’œil dans le miroir, c’est mieux, ce n’est pas le top mais c’est mieux, je trouverais bien une excuse bidon s’il me fait une remarque. J’enfile mon bikini bleu, un short en toile beige et un débardeur rouge. Je prépare mon sac de plage, serviette, crème à bronzer, un magazine, une bouteille d’eau, et une paire de lunette que je pose sur mes yeux, juste pour éviter qu’il ne remarque trop vite leurs états. Mon portable vibre, un sms de Camilo, toujours pressé. Il se demande déjà où je suis et il n’est pas quatorze heure. Je lui réponds vite fait que je suis en bas de chez lui dans cinq minutes. Ce qui est le cas, enfin presque.



« Ok je suis légèrement en retard. Excuse, mon réveil a oublié de sonner. » Et je lui saute au cou, et je dépose deux grosses bises sur ses joues mal rasées. J'en profite également pour lui faire un gros câlin, en plus j'en ai besoin. Entre nous c'est tellement différent, mais cela m'apporte aussi beaucoup. Même si parfois je me demande comment cela finira, sera t-il toujours là pour me protéger ? Faut dire que je vais souvent la conne, un jour il pourrait bien être lassé. « Mais je sais que tu m’aimes et que tu vas me pardonner. J’ai juste dix minutes de retard. » Je le regarde à travers mes lunettes, ses yeux sont plutôt interrogateurs, pourvu qu’il ne me pose pas de question. Mais je ne lui en laisse pas trop le temps. « Bon on y va à la plage, j’ai qu’une envie c’est de me jeter dans l’eau et de nager. » On monte dans sa voiture et en un temps record nous voilà à la plage. « J’espère qu’il va y avoir de beaux gosses à mater. » Je sorts de la voiture, et lui souris. Pour éviter une première remarque je lance de suite. « Et de belles filles aussi. Enfin de quoi nous rincer l’œil. » J’adore venir à la plage, c’est vrai que c’est un lieu propice pour faire des rencontres. Par contre en compagnie de Camilo cela risque d’être plus difficile, vu la tête qu’il a fait quand je lui ai parlé de mater de beaux gosses. « Ok je rigole. Cette après midi, je suis toute à toi, promis, juré, craché. Je ne regarderais pas les autres mecs, je serais très sage. Alors arrête de me faire les gros yeux. » Je repose encore deux gros bisous sur ses joues, j'adore le faire maronner. Je quitte mes basket, l'attrape par la main et commence à l'entrainer  sur le sable brulant. Bien entendu mes yeux ne peuvent s’empêcher de faire un repérage, mais j’essaie de rester discrète. Camilo n’est pas jaloux mais il est tellement protecteur. Que … « Ah merde. » Je viens de voir le voisin, le beau brun sexy avec qui j’ai passé la nuit. Pourvu que lui ne m’ait pas vu, sinon je suis morte et lui aussi. « On va s’installer plus loin, là il y a trop de monde. » Je soulève mes lunettes vite fait et joue avec un regard suppliant. « S’il te plait Camilo, plus loin. Regarde là-bas il y a plus de place. » Pour le moment il ne m’a pas repéré, j’aurais du lui dire qu’il valait mieux m’éviter quand j’étais en compagnie de Camilo. J’ai zappé, faut dire que j’avais autre chose en tête cette nuit. J’arrive à ce que nous nous installions un tout petit peu plus loin, mais moi je le vois alors cela risque d’être pareil pour lui. Bon faut que je reste cool et que je m’éveille pas les soupçons de mon chaperon. Mais je ne peux m’empêcher de regarder dans la direction de mon dernier amant. S’il vient à me voir et à venir et bien, je ne réponds plus de rien. « Bon tu ne veux pas que l’on aille plus loin. Ok on s’installe là.  Pffff. » Et je pose mon sac par terre, ou plutôt je le jette presque, arrange ma serviette sur le sable et retire mes vêtements en vitesse. Peut être que si je vais vite à l'eau, il ne me verra pas. Vaut mieux pas qu'il s'approche sinon il risque d'y avoir au moins un mort. Enfin ça risque d'être chaud, si le beau brun ne garde pas ses distances.
crédit © vendetta.

_________________
j'ai menti, ce n’est pas vrai, notre histoire n’est pas encore terminée. je ne veux pas, je ne veux pas et c’est humiliant parce que je suis là à supplier. mais, je t’aime vraiment. tu sais, vraiment, vraiment au point de prétendre adorer ton genre de musique, te laisser manger la dernière part de gâteau, tenir une radio à côté de mes oreilles en chantant sous tes fenêtres... malheureusement ce qui fait que je te déteste fait que je t’aime aussi. alors prends-moi. choisis-moi. aime moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camilo Camerino
avatar
INSCRIT(E) LE : 01/07/2014
MESSAGES : 20
AVATAR : Devin Jacanin
PSEUDO/PRENOM : Chacapix/Céline

MessageSujet: Re: Bordel Camilo ! Pourquoi faut-il que tu sois si protecteur ? { Camilo    Lun 21 Juil - 22:03


Camilo & Paola.
« Leçon de morale n° 65875 »


Levé depuis trois heures, j'en pouvais plus d'attendre et de tourner en rond. C'est pourquoi, presque 30 minutes avant notre rendez vous, j'avais décidé de sortir pour aller mettre un peu la pression à Paola, histoire qu'elle ne sorte pas avec autant de temps de retard que j'en avais d'avance. Elle était pas spécialement du genre à être toujours à la bourre, mais elle prenait ses aises avec moi, et se doutait que peu importe l'heure à laquelle elle allait arriver, même si j'allais râler un peu, ce n'était pas grave au fond. Mon coloc était partie travailler et en claquant la porte avec sa délicatesse reconnue, il m'avait reveillé. J'étais pourtant bien partie pour être dans les bras de morphée pour quelques heures de plus. Mais seulement, une fois reveillé, il m'était impossible de fermer l'oeil à nouveau.

Je errais alors dans les rue des Alfama, passant devant la maison de mon enfance, là où j'avais grandi, là où ma mère, elle, était née, y avait toujours vécu et où elle mourrait surement. Cette maison appartenait à sa famille depuis plusieurs génération et ma tendre et chère soeur avait déjà proclamé qu'elle lui appartiendrai. Si c'était son choix, qu'elle fasse. De toutes façon, sa majesté n'a qu'à dire pour avoir. J'aperçu d'ailleurs mon frère, à la fenêtre, je le saluais alors avant de poursuivre mon chemin. A quelques mètres de là, vivait Paola, je n'étais pas tout à fait devant chez elle que je lui envoyai déjà un sms pour la prévenir que j'étais en bas de chez elle. De façon à avoir le temps d'arriver tranquillement et de lui faire penser que j'attendais depuis une bonne poignet de minutes.
Je pianotai alors sur mon téléphone, lorsqu'un bombe arrivait tout droit sur moi, et s’emparait de mes joues et de mon corps. Je la serrais également contre moi pour répondre à son câlin. La prochaine fois qu'on doit se voir, laisse moi venir te le programmer, histoire que pour une fois, ce soit toi qui m'attende et pas le contraire! Nous étions alors en route pour la plage, ma voiture était garé à quelques mètres, étant donné que ma rue était piétonne et donc, je ne pouvais y avoir accès autrement qu'avec mes pieds. Ca commençait à coûter cher en pompes d'ailleurs.  Tu me diras, qui tu ne trouves pas beau gosse en même temps! et quant à moi, j'ai pas forcement besoin de me rincer l'oeil! venant de briser mon couple, il y a peu de temps, j'avais pas encore la tête à profiter du spectacle en allant à la place. Enfin, disons que j'étais moins attentif à ce genre de chose qu'il y a quelques années.
Le sable était bien chaud, tout comme je l'aime et je sentais aussi que la mer allait être parfaitement bonne. Ca faisait quelques temps que je n'avais pas pris le temps de venir me poser ici, et vu que je n'avais pas croisé Paola depuis presque autant de temps, j'avais décidé d'allier les deux. J'avais aussi hate qu'elle me raconte la dernière connerie qu'elle avait faite. Puisqu'à chaque fois, il y avait confidence. J'étais une sorte de confessionnal en plein air, sauf que contrairement au curé, personnellement, j'avais tendance à sortir de mes gongs et monter sur mes grands chevaux. Autant ma sœur pouvait faire toutes les merdes du monde, j'm'en fichais carrément, autant pour Paola, c'était différent. J'avais depuis toujours, toute la confiance de sa mère, et jamais je ne pourrais la trahir. Je prenais cette espèce de mission très à coeur: veiller sur elle.
Je la regardais, d'un air interrogateur, lorsque celle ci laissa échapper de sa bouche un " oh merde. " me demandant ce qu'elle avait. je l'écoutai alors, personnellemet, je n'étais pas étonné de voir autant de monde sur cette plage, c'était toujours pareil... je la suivais alors, mais je n'étais pas aussi certain qu'elle pour qu'il y ai moins de monde si on allait plus loin.  Bon aller, on va pas faire 15212 kilomètres pour trouver un endroit plus calme, tu sais que c'est pareil partout, donc, c'est bon, on se pose. je ne lui demandais pas son avis, j'imposais mon envie et m’asseyant directement sur le sable. Une fois par terre, je retirai mes chaussures ainsi que mes vêtements. J'avais à peine terminé que Paola se dirigeai déjà vers la mer pour aller gouter à l'eau.  Ca va, j'te dérange pas trop? Si tu veux que j'reste sur la plage, dis le hein! dis je en haussant la voix pour que celle ci puisse m'entendre tout en s'éloignant de moi. Je me relevai alors pour la rejoindre dans l'eau. Qu'est ce qui t'arrive là? J'ai pas l'impression que t'étais aussi speed quand tu t'es préparée ce matin!!


.
crédit © vendetta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paola Delacruz
avatar
INSCRIT(E) LE : 02/07/2014
MESSAGES : 197

AVATAR : Emily Didonato
PSEUDO/PRENOM : sweety / nath

MessageSujet: Re: Bordel Camilo ! Pourquoi faut-il que tu sois si protecteur ? { Camilo    Mar 22 Juil - 22:48


Camilo & Paola.
« Leçon de morale n° 65875 »
Je reçois le sms de Camilo du coup je fais aussi vite que je peux, sachant très bien qu’il n’est pas spécialement patient, surtout quand il a donné une heure de rendez vous. Mais j’espère que mon excuse de réveil, et que mon gros câlin accompagné de mes deux baisers feront l’affaire pour qu’il me pardonne.  « La prochaine fois qu'on doit se voir, laisse moi venir te le programmer, histoire que pour une fois, ce soit toi qui m'attende et pas le contraire! » Je lui tire la langue, de toute façon il me connait l’exactitude n’est pas mon fort, enfin dans  certain cas. « Ok la prochaine fois tu règles le réveil, au pire tu dors au pied de mon lit pour ne pas louper mon réveil. » Je le regarde sourire aux lèvres, et le pousse légèrement, j’adore l’emmerder. Si je n’avais pas eu rendez vous avec lui et bien j’aurais surement passé la journée en pyjama et au lit, oui comme une grosse flemmarde. Me levant juste pour l’essentiel, fumer une clope, boire un verre, manger un petit bout et puis les trucs débiles qu’il faut faire. Durant le trajet pour aller à la plage je le charrie sur le fait de pouvoir mater des beaux gosses de toute façon il aurait son lot de belles nanas.  « Tu me diras, qui tu ne trouves pas beau gosse en même temps! et quant à moi, j'ai pas forcement besoin de me rincer l'oeil! » Je joue la fille choquée quand il me dit ça, comment peut-il me sortir un truc dans le genre. « Non j’ai quand même mes critères de beauté, tu exagères là. » Je le regarde alors d’un air méchant, je sais que cela ne lui fera aucun effet, mais c’est juste comme ça, histoire de lui montrer qu’il a tort. « Et tu ne vas pas me faire croire que tu vas rester indifférent face aux filles en maillot qui vont venir se pavaner devant toi. » Je sais que pour lui c’est difficile en ce moment, et j’espérais aussi par cette sortie lui changer un peu les idées. Camilo c’est un mec bien, un sensible peut être plus que moi, un cœur à vif, et cela me fais de la peine de le savoir seul. C’est vrai que sur certaines choses nous n’avons pas la même façon de voir, moi je ne pense qu’à m’amuser sans prendre réellement conscience des circonstances.


Entre Camilo et moi c’est quelque chose que l’on ne peut expliquer, il compte beaucoup pour moi, même si parfois je voudrais bien qu’il me laisse vivre ma vie. Je suis sure qu’un frère de sang ne serait pas plus proche ou plus protecteur que ce qu’il est. Je lui dis tout, même si je sais qu’au final je vais m’en prendre plein la figure, des leçons de morale, il m’en a plus fait que ma propre mère. J’évite quand même de lui parler de certaines choses, car il a tendance à exploser facilement et je sais que mes comportements lui font mal. Mais pas évident de changer, et puis j’aime faire ce que je fais, je ne veux pas lui faire de peine c’est tout. Alors là quand je remarque son voisin, voisin qu’il ne voulait pas que je fréquente et moi j’ai passé la nuit avec. Je fais tout pour que l’on s’éloigne du lieu où il se trouve.  « Bon aller, on va pas faire 15212 kilomètres pour trouver un endroit plus calme, tu sais que c'est pareil partout, donc, c'est bon, on se pose. » Mais lui a clairement pas envie de bouger plus il se pose direct dans le sable, bon va falloir faire avec. Je vais un peu la moue, souffle et me déshabille plus vite que lui et sans l’attendre m’avance vers l’eau. Tout en évitant de regarder derrière moi, pour ne pas rencontrer le regard du sexy voisin.  « Ca va, j'te dérange pas trop? Si tu veux que j'reste sur la plage, dis le hein! » Je ne peux que entendre sa remarque, vu le ton qu’il emploie, bordel il va nous faire repérer. Mais je ne me retourne pas, j’ai déjà les pieds dans l’eau et je sais qu’il va me rejoindre, je le connais aussi bien qu’il me connait. Une fois que je le sens à mes côtés, je me retourne vers lui et plonge mes grands yeux dans les siens avec beaucoup de douceur. « Le dernier à l’eau est une poule mouillée. » Et je commence à courir, et à l’arroser tout en m’avançant dans l’eau, il faut dire que j’ai vu le voisin venir vers nous. Il m’a même fait un signe de la main auquel je n’ai pas répondu. « Qu'est ce qui t'arrive là? J'ai pas l'impression que t'étais aussi speed quand tu t'es préparée ce matin!! » Il est futé, il a remarqué quelque chose, ou alors c’est moi qui est vraiment trop conne et je risque de le devenir d’avantage. Le voisin s’approche de Camilo, je suis cuite. « Salut, ça va Camilo. » Puis il se tourne vers moi, cela ne sert à rien que je parte en nageant ce serait la preuve que j’ai fais une bêtise. En plus  je sens déjà le regard accusateur de mon protecteur sur moi. « Paola, tu ne m’as pas vu. En tout cas moi je t’ai tout de suite remarqué. » Sa voix en dit long et vu les yeux qu'ils posent sur moi c'est pire. Je sais pourquoi, cette nuit je n’avais pas de bikini face à lui. Du coup je me rapproche pour le saluer et pour essayer d’éviter le drame qui se prépare à l’horizon. Oui je vois les nuages noirs de l’orage arriver à grand pas. « Si je t’ai vu, mais je suis là pour passer du temps avec Camilo, on se verra plus tard. » J’évite de justesse le baiser sur mes lèvres. « Tu le fais exprès mais c’est encore loupé. » Pourvu qu'il comprenne et qu'il reparte de là où il vient. Je me rapproche de Camilo et je passe mon bras autour de sa taille. « Tu nous excuses on va se baigner. » Je sais que je vais devoir donner une explication, là tout ce que je veux c’est qu’il se barre. Je veux vraiment profiter de cette après midi avec mon faux grand frère.
crédit © vendetta.

_________________
j'ai menti, ce n’est pas vrai, notre histoire n’est pas encore terminée. je ne veux pas, je ne veux pas et c’est humiliant parce que je suis là à supplier. mais, je t’aime vraiment. tu sais, vraiment, vraiment au point de prétendre adorer ton genre de musique, te laisser manger la dernière part de gâteau, tenir une radio à côté de mes oreilles en chantant sous tes fenêtres... malheureusement ce qui fait que je te déteste fait que je t’aime aussi. alors prends-moi. choisis-moi. aime moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Bordel Camilo ! Pourquoi faut-il que tu sois si protecteur ? { Camilo    

Revenir en haut Aller en bas
 

Bordel Camilo ! Pourquoi faut-il que tu sois si protecteur ? { Camilo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LISBONNE :: ALFAMA :: la plage-