AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
nouvelle version ! on attend vos avis ici ☺️

Partagez | 
 

 je ne juge pas, je condamne. (zola)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lino Belo
avatar
INSCRIT(E) LE : 26/06/2014
MESSAGES : 61
AVATAR : lou gaillot.
PSEUDO/PRENOM : sarah, javanaise.

MessageSujet: je ne juge pas, je condamne. (zola)   Mer 2 Juil - 13:20


— il y a quoi exactement entre nous ?
— un mètre, tout au plus.




les projecteurs qui pétillent sur la piste de danse me piquent les yeux. Je détourne le regard, me fixant sur un bout du comptoir chromé, ça m'apaise. Mes doigts jouent avec un shooter vide depuis cinq minutes au moins. Mon crâne tourne déjà à cent à l'heure, si bien que je ne sais pas, je ne sais plus depuis combien de temps je traîne par là. J'ai essuyé bras langoureux et échanges de braises dès le début de la soirée. Des regards poudrés, un peu trop fade pour fasciner. Qu'est-ce qu'ils espèrent ? un contact, un baiser, un numéro griffonner sur un bout de papier ? Je ne sais même pas s'ils valent la peine de respirer le même air. Ils ne sont pas Fausto, ils ne seront jamais aussi beaux. Je tend un bras vers le barman et réclame un nouveau shooter, un léger sourire au bord des lèvres. C'est un DJ du coin auquel on le droit ce soir. Un nom qui sonne comme uhu et colle en tube. Glue. Ça doit sans doute être ça. Le verre arrive et je lève le nez vers le plafond, mon pied claquant contre le sol. Qu'est-ce que je suis venu chercher par ici. Il n'y a rien pour moi dans les endroits comme ça. Les gens ne viennent plus au lux écouter de la musique. ils se dénudent, se se sourient et repartent à deux. Ca ne m'intéresse pas. Je suis déjà trois. Alors quoi ? Je bois, passe une main dans mes cheveux et ferme les yeux. La musique pulse contre mes tempes et mon coeur semble battre au rythme des enceintes. Dieu ce que c'est foutrement agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Zola Jazz-King
avatar
INSCRIT(E) LE : 29/06/2014
MESSAGES : 150

AVATAR : Vladimir Averyanov.
PSEUDO/PRENOM : littlefox.

MessageSujet: Re: je ne juge pas, je condamne. (zola)   Mer 2 Juil - 13:54


Lino & Zola.
« je ne juge pas, je condamne. »
Tu titubes et te rattrapes à ton meilleur ami en explosant de rire. T'es pas bourré, loin de là. T'as juste bu deux verres d'puis qu't'es arrivé. T'as juste la tête qui tourne un peu. Tu ne supportes pas l'alcool. Ca t'rend chèvre. Ça t'fait devenir dévergondé. L'autre fois, si ton pote ne t'avait pas arrêté, t'allais partir pour faire une partouze avec quatre mecs que tu n'connaissais pas. T'aurais bien aimé qu'ça arrive, tiens. Cela aurait pu être marrant ; de t'réveiller avec autant d'beaux gosses autour de toi. Ouaaais. Mais non. Ton pote t'a rattrapé au dernier moment, le con. T'embrasses la joue de ton meilleur ami avant de te pencher pour lui piquer son verre. Il t'arrête et grogne. C'est son verre. Pas touche. Si t'en veux, t'as qu'à aller au bar, apparemment. Tu fais la moue, puis lui fais les yeux doux. Il détourne le regard pour ne pas craquer. Tu tires sur son t-shirt en répétant son prénom plusieurs fois. Ça n'marche pas. Il te frappe l'épaule et tu couines et boudant, baissant les yeux pour fixer tes genoux. Le con. Il dit même plus oui à tes caprices. Tu souffles et relèves vivement la tête, entendant une conversation sur l'un des mecs qui met le plus de vents à Lisbonne. Tu souris en les écoutant. T'as l'impression qu'le monde tourne. Tu vois du rose et du vert, du bleu et du jaune et – ah merde, c'est la lumière des projecteurs, ça. Bon. T'es pas dans un si mauvais état. « ZOLA ! On va le tester avec Zola ! » Tous les regards se tournent vers toi et toi, tu leur lances un regard de merlant fris. Quoi ? Pourquoi toi ? Pourquoi ce genre de conneries, ça n'tombe que sur toi ? Tu frémis et viens jouer avec le bas de ta chemise entrouverte avec tes doigts. Voilà. Tu stresses. Si ce gars te remballe, tu vas pas l'accepter. Tu l'sais déjà. « Alors, Zola ? T'acceptes le pari ? » Te demande ton meilleur ami avec un sourire narquois. Tu souffles et hoches de la tête avant de passer une main dans tes cheveux. Voilà. Tu viens d'signer ton arrêt d'mort. Tu jettes un regard vers Lino Belo. Il est beau. Charismatique. Sexy. Et … Limite inaccessible. Non pas que cela te donne envie de chialer. Dans l'fond, tu t'en fous s'il te refoule ou non. C'pas ça qui va changer d'avis. Tu devras seulement une grosse somme d'argent à tes potes, c'tout. Tu te lèves doucement et sens une claque sur tes fesses. Tu grognes et toises ton meilleur ami du regard avant de t'avancer vers le bar. T'y es presque. Tu t'avances toujours plus, jusqu'à t'assoir à côté du jeune homme. T'as la boule au ventre. Tu n'sais même pas pourquoi. Tu frissonnes et demande un shooter. Ton regard parcourt le corps du brun assis à ta gauche. Comparé à toi, il est beaucoup plus musclé. Beaucoup plus viril. Mais tu t'en fous. Tu t'aimes tellement tel que tu es que personne ne peut te faire te sentir moche. Tu regardes ensuite son visage, puis remercie le serveur qui pose ton verre en face de toi. Tu souris en coin en regardant une nouvelle fois le jeune homme de haut en bas avant de descendre ton verre d'une traite. Tu n'sais pas vraiment comment l'aborder. Il te paraît si … sûr de lui. Alors t'attends. T'attends en le dévorant du regard parce que ouais, on va pas s'mentir, il est vachement bien foutu.
crédit © vendetta.

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lino Belo
avatar
INSCRIT(E) LE : 26/06/2014
MESSAGES : 61
AVATAR : lou gaillot.
PSEUDO/PRENOM : sarah, javanaise.

MessageSujet: Re: je ne juge pas, je condamne. (zola)   Mer 2 Juil - 14:27


— il y a quoi exactement entre nous ?
— un mètre, tout au plus.




le shooter au fond de la gorge, j'en viens à compter les bouteilles qui me font face, l'air faussement concentré. Le verre est à peine flou, ça tangue un peu mais pas assez pour tourner à l'image psychédélique. Je sens pourtant mes bras s'affaisser, comme si tout mon corps devient un peu plus mou à chaque seconde qui passe. C'est agréable je crois. Je bois aussi pour ça. Bientôt, la musique prendra forme sous mes yeux et je ne serais même plus là. Je sors aussi pour ça. Je ferme à nouveau les yeux et inspire doucement, mes doigts tapant contre le comptoir. Il y a comme un frisson désagréable qui monte le long de ma nuque. J'en viens à me rappeler de ce bruit désagréable de chaise qui grince datant d'une minute ou deux, tout au plus, , juste à côté de moi. Mes pupilles s'ouvrent sur la silhouette du barman en mouvement. Je tourne la tête et observe doucement ce garçon, l'air doux et juvénile. Il détonne dans le paysage. Il n'y a que son petit air ivre, inscrit contre ses joues pour me confirmer qu'il n'est pas tombé ici par hasard, complètement paumé. Je m'appuis contre ma main et soupire, gêné par son regard, insistant. Beaucoup trop. Qu'est-ce qu'il veut ? qu'est-ce qu'il espère ?
— Arrêtes avec ce regard, c'est vraiment chiant. je souffle, l'air presque trop doux pour être honnête. Si c'était les yeux de Fausto, j'aurais plongé dedans sans hésiter. Et je l'aurais observé, sans décroché une seule seconde de ses pupilles trop bleu. Mais ce n'est pas Fausto, c'est un gosse, un gosse juste un peu beau. Ce n'est pas assez. Il n'est rien à côté.
— Qu'est-ce que tu veux ? Un verre ? t'as l'âge de boire au moins ? Parce qu'il a vraiment l'air d'un enfant. Les lois, tout ça, je m'en contre-fou, très honnêtement, ce type pourrait sortir de prison que ça ne serait pas mon problème. Mais il est assis un peu trop près pour feinter l'ignorance. je me relève un peu, fait tourner le shoot entre mes doigts et détourne le regard. Mon esprit se focalise à nouveau sur la musique.
— Dégages, rien ne m'intéresse chez toi. C'est un constat, rien d'autre qu'un constat. C'est seulement un peu trop froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Zola Jazz-King
avatar
INSCRIT(E) LE : 29/06/2014
MESSAGES : 150

AVATAR : Vladimir Averyanov.
PSEUDO/PRENOM : littlefox.

MessageSujet: Re: je ne juge pas, je condamne. (zola)   Mer 2 Juil - 15:27


Lino & Zola.
« je ne juge pas, je condamne. »
Tu ne sais pas vraiment pourquoi t'as accepté ce pari. Sûrement pour prouver à tes potes que t'as d'la volonté. Et la volonté, ça attire les gens. Ou du moins … Mouais. T'es pas sûr, en fait. Tout c'que tu sais, c'est qu'tu ne vas pas lâcher ce beau brun tant qu'il ne t'aura pas donné c'que tu veux. Un pari est un pari, tu vas tout faire pour le gagner. Et c'est pas un mec qui pète plus haut que son cul qui va t'en empêcher. Il t'observe alors que tu demandes un verre au serveur. Cela pourrait presque te faire sourire. Après avoir eu ton verre, tu remercies l'homme derrière le comptoir, puis tourne la tête vers l'inconnu assis à ta gauche, le dévorant du regard. Ben quoi ? Tu ne te gênes pas, toi. Comme si t'allais faire ton timide, n'importe quoi ! Tu fais la moue en l'entendant parler. Que – quoi ? T'es chiant ? Juste en le regardant. Ahahahaha. Il n'a pas vu le reste. Tu peux être bien plus chiant que cela. Tu attrapes le shooter et le bois d'une traite avant de faire signe au serveur qu'il t'en remette un.  Tu ne réponds pas à l'autre homme. Tu n'en as pas envie. Pas pour le moment. Faut l'énerver un peu. Peut-être. Pour qu'il nous montre de l'attention. Tu continues de le regarder, puis gonfles les joues quand il te demande si t'as l'âge de boire. Tu souffles et tapotes sur le bar avec tes doigts. « Moi ? Je veux rien. On a plus l'droit d'se poser à côté des gens, maintenant ? Il m'fallait un mec assez sexy à côté d'moi, t'vois. J'peux pas me mettre à côté d'un gros lard. T'es bien foutu, alors j'suis venu là, ça fait plaisir à mes yeux. » Dis-tu en haussant des épaules. Mamamiah. C'que t'es nul pour draguer, mon p'tit. Ouais. D'habitude, on vient te draguer. Ou alors, tu dragues en dansant collé serré avec quelqu'un. « Bien-sûr que j'ai l'âge de boire. J'fais si jeune que ça ? » Tu le regardes en battant des paupières, puis fais la moue une nouvelle fois. Tu n'essaies pas de l'attendrir, c'est juste un geste que tu fais souvent. Tu lui souris d'un air narquois, puis joues avec ton verre, l'air de rien. Il détourne une nouvelle fois le regard. Quel con. Tu fronces le nez en l'entendant parler, mais te reprends très vite. Te barres pas, il attend qu'ça. Et tes potes vont gueuler que t'es nul. Que t'as perdu le pari. Alors, tu restes. Tu ne bouges pas. « Mmh. J't'ai jamais demandé si quelque chose t'intéressait. Et pourquoi tu m'parles comme ça ? Je – J'ai rien fait d'méchant, hn … » Dis-tu en prenant un air innocent. Bien-sûr. Comme s'il allait gober ce mensonge. Tu souris et te mords la lèvre inférieure. La soirée risque d'être amusante.
crédit © vendetta.

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lino Belo
avatar
INSCRIT(E) LE : 26/06/2014
MESSAGES : 61
AVATAR : lou gaillot.
PSEUDO/PRENOM : sarah, javanaise.

MessageSujet: Re: je ne juge pas, je condamne. (zola)   Sam 5 Juil - 12:24


— il y a quoi exactement entre nous ?
— un mètre, tout au plus.




J'inspire doucement et effleure ma nuque d'une caresse légère. Je ne m'y ferrais jamais, à cette boule qui se forme dans mon estomac à chaque fois qu'un mec quelconque s'installe à quelques centimètres de moi. Il ne m'a pourtant rien fait ce type. Il n'est juste pas la bonne personne. Ce gosse a l'air angélique a l'allure d'un n'important qui, d'un gars au milieu d'une foule, du premier venu. C'est drôle. Son grand défaut, c'est seulement d'être là. Il ne dit rien, m'observe encore, avec ce même regard gênant. Comme si j'allais pouvoir croiser son regard et le supporter aussi longtemps. Je détourne si facilement les yeux pour ces choses-là. Sa voix retenti et je l'observe à peine, à la volée. Je m'attendais presque à discours d'enfant. Mais il en a ni les mots, ni le timbre, si bien que je songe à l'observer un peu plus franchement.
— A quoi ça sert de s'asseoir à côté d'un type que tu trouves attirant si tu ne veux rien ? je lance, sincèrement curieux et décroche un léger sourire. Je me dis que dans le fond, ce gosse est juste à la foi désespéré et maladroit. Il n'est pas si moche pourtant, il aurait essayé avec quelqu'un d'autre qu'il aurait déjà un numéro sous les yeux. Je ne suis pas assez bête pour ne pas me l'avouer. J'appelle de nouveau le Barman et, entre la commande d'un verre de shooter, glisse un regard sur la banquette d'à côté. Un léger haussement d'épaules plus tard, verdict.
— Tu as l'air d'avoir dix sept ans. Quelque chose comme ça. que je dis, l'air nonchalant. Cette discussion m'épuise déjà. C'est peut être l'alcool qui fait cet effet-là, j'en sais trop rien mais le monde tourne et sa présence m'irrite. La peau, le corps, le crâne. Mon moi tout entier.
— Non mais...je déteste les gens, d'accord ? toi y compris...et ta moue aussi. Je plisse le nez et baisse un instant les yeux, sirotant tranquillement le shooter. Ma gorge brûle, je veux prendre mon temps. Comme l'autre à côté. Pourquoi est-ce qu'il est toujours là celui-là ? ça fonctionne toujours pourtant. Les autres comprennent mais pas lui. Il ne tourne définitivement pas aussi rond que le monde.
— Tu comptes rester là ? je demande, platement. C'est que je ne bougerais pas moi non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: je ne juge pas, je condamne. (zola)   

Revenir en haut Aller en bas
 

je ne juge pas, je condamne. (zola)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un juge américain accuse six Haïtiens
» Reflexions d'un juge sur le systeme judiciaire haitien
» M. Georges Moise: Un juge qui juge le système judiciaire.
» Charte du Juge d'application des peines
» [Justice] Le Juge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LISBONNE :: BAIRRO ALTO :: club le "Lux Fragil"-