AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
nouvelle version ! on attend vos avis ici ☺️

Partagez | 
 

 elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diego Vasquez
avatar
INSCRIT(E) LE : 30/06/2014
MESSAGES : 39

AVATAR : dylan ob.
PSEUDO/PRENOM : VENDETTA — clarisse

MessageSujet: elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)   Lun 30 Juin - 17:17


Diego Vasquez
« how can we have a mature conversation if you can’t even say the word "penis?" »
≈ PRÉNOM(S) : Diego Rafalel
≈ NOM : Vasquez.
≈ SURNOM : Diego c’est pas assez court ou bien?
≈ ÂGE : 22 ans
≈ LIEU DE NAISSANCE : Rio de Janeiro.
≈ SCOLARITÉ : J’ai jamais fait gaffe à ça. Les études, j’aimais pas. Dieu nous a fait avec des mains, c’est pour les utiliser intelligemment, pas pur écrire des leçons
≈ ACTIVITÉ/EMPLOI: J’répare des bagnoles à mes heures perdues, je griffone, je dessine, je peint, je fabrique des petits objets, j’utilise ce avec quoi je suis le plus fort: mes mains.
≈ ORIENTATION SEXUELLE : hetéro.
≈ STATUT : célibataire. Ça m’ferait chier d’avoir une poule, ça coute cher à entretenir.
≈ GROUPE : pink dust
≈ CINQ MOTS POUR TE DÉCRIRE : jeune, impulsif, libre, volage, insouciant
≈ AVATAR : Dylan.
passe ta souris sur l'image
Il s’appelait Diego Vasquez Son père, Paolo était brésilien, sa mère, sara, était américaine Il a deux soeurs, Wendy et Amanda Il a toujours vécu au jour le jour, parce que le plus important est d’oublier Il sais que vivre dans le passé ne pourra que le détruire, alors il se focalise uniquement sur le présent Il a souffert d’avoir perdu sa mère lors qu’il était enfant Son prénom vient de son grand père, les prénoms de ses soeurs viennent de sa grand mère maternelle Il très protecteur envers ses soeurs Il est assez froid et refuse de s’accrocher au gens, le monde extérieur l’a déjà assez déçu il aimerai être mécanicien, il est très inventif.
    
« dans la vraie vie »
Moi, c’est jean-charles, j’ai 58 ans, et je fais du rp pour le contact humain surtout. Nan j’décooone moi c’est clarisse, la licornette, quinze ans, j’veut pas vieillir putain, j’suis pas un scéna, j’aime les lapins, et les bonbons
  
crédit ©️ vendetta.

_________________
le tourbillon de la vie
On s'est connu ❋ , on s'est reconnu, on s'est perdu de vue, on s'est r'perdu d'vue, on s'est retrouvé, on s'est réchauffé, puis on s'est séparés. Chacun pour soi est reparti, dans l'tourbillon de la vie. Je l'ai revue un soir, aïe, aïe, aïe, ça fait déjà un fameux bail. Au son des banjos je l'ai reconnu, ce curieux sourire qui m'avait tant plu. Sa voix si fatale, son beau visage pâle m'émurent plus que jamais.


Dernière édition par Diego Vasquez le Lun 30 Juin - 21:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vasquez
avatar
INSCRIT(E) LE : 30/06/2014
MESSAGES : 39

AVATAR : dylan ob.
PSEUDO/PRENOM : VENDETTA — clarisse

MessageSujet: Re: elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)   Lun 30 Juin - 17:17


C’est pas comme ça que je meurs.
« J'sais pas c'qu’ils ont mis là-dedans, j’ai l’impression d'me défoncer aux colorants artificiels. »

Met la playlist pendant que tu lis I love you

Tu tendais le cou pour voir ce qu’il se passait. Son père te criait d’emmener Amanda et Wendy à l’étage. Toi, évidemment, tu comprenais pas. C’est normal faut dire, t’avais 8 ans. On comprends rien à cet âge, et après on demande à ne plus être traité comme un bébé. Toi, tu t’en foutait. Tu voulait juste rester avec ta famille et qu’on te foute la paix.

« Bon sang, Diego, emmène Wendy et Amanda en haut! »
Si t’avais comprit, ne serais-ce qu’un instant ce qu’il se passait, t’aurais été moins calme. T’as juste prit Wendy par la main, et Amanda dans tes bras, et t’es monté dans ta chambre. Tu te rappelles ce qui se passait en bas? Moi oui. Ton père aussi. Personne d’autre à part nous doit s’en rappeler. J’étais étendue au sol, et il me suppliait de revenir. Et mes bras formaient de grandes bandes blanches, entre ma robe noire et les tâches de sang. J’étais à la fois, ici, étendue, au sol, les yeux fermés, la vie au loin, et ailleurs, libérée du poids de la vie. Morte. Quand ton père te l’a dit, que j’étais partie, t’as pas compris. Pourquoi? Je ne sais pas Diego. Je ne sais pas. Quand Amanda est née, j’ai perdu cette petite étincelle en moi. Ton père travaillais beaucoup plus pour nourrir vos trois bouches, et moi je me sentais comme inutile. J’avais cette impression, que ma présence était futile. Plus je voyais cet enfant, et plus je me disais que je n’aurai pas du avoir de gamins, que je ne devrais pas être, que ça servait à rien. Je pensais que mon départ simplifierait tout. Peu à peu, je perdais le got de vivre. Ai-je eu raison Diego? Pitié dis moi, ai-je eu tort ou raison? J'aurais aimé savoir. Ton père est parti peu de temps après. Adieu le Brésil. Adieu les souvenirs de ta mère, gisant sur le sol. Adieu.

« Papa? Pourquoi tu fais ton sac?
- Diego, mon fils, faut qu’on parle.
- J’aime pas qu’tu dises ça.
- Diego, je vais devoir partir.
- Pourquoi?
- Parce que je suis dans l’armée. Parce que c’est la guerre quelque part.
- Youpi, j’te laisse prévenir les filles alors. »
Tu avais les yeux pleins de larmes, et la rage au ventre. "Pauvre gosse" qu’ils diront. Les gens diront que ton père est un monstre de vous abandonner ainsi. Tu répondra que c’est pas de la faute de ton père si ta mère est morte, et que c’est pas de la faute de ton père si l’armée l’a appelé. Ton père est parti le dimanche qui suivait. "Pauvre gamin". Tes soeurs comprenaient pas. Wendy avait 8 ans, elle savait que ton père partait, mais ne savait pas pourquoi. Amanda avait 4 ans, et elle croyait que papa partait juste en vacances. Et toi, pauvre Diego, 11 ans, tu avais peur de la guerre. La guerre, et c’est horreurs. En même temps, t’avais raison.

« Tu m’as manqué papa.
- Toi aussi Diego.
- Ça va aller? J’veut dire, les filles seront dans un sacré état de choc quand elles te verront.
- Valait mieux que je revienne pas entier, plutôt que de ne pas revenir du tout Diego. »
Sa jambe droite à disparue. Tu fixes le fauteuil à l’endroit ou la jambe de ton père devrait se trouver. Tu n’as que dix sept ans, mais tu viens d’avoir ton permis. Ton père ne fait pas attention à ton regard. Vous arrivez devant le 4x4, et, alors que tu ouvres la portière passager, ton père se débrouille tant qu’il peut pour grimper. À l’arrière, Amanda est absorbée par son téléphone, comme Wendy, mais tu sais très bien que cette dernière ne fais ça que pour éviter le regard de ton père sur elle. Tu fous le fauteuil dans le coffre, et part t’assoir à ta place. On rentre à la maison. Il n’y a pas eut de questions, rien. Tes soeurs, elles font comme si elles s’en moquaient. Elles n’ont jamais fait particulièrement attention à leur père. Surement qu’il est parti trop tôt, quand elles avaient besoin de lui. T’es la colle de cette famille. Le ciment qui les lies. Tu penses encore à cet instant que la vie t’as offert tout ce qu’il y a à offrir, et t’a prit tout ce qui ne le devait pas. T’essaie mentalement de faire la liste dans ta tête. Parmi les trucs que tu gardes et que tu acceptes, il y a ta famille. Tes amis. Tes passions: bricoles, peindre, créer des petits trucs, utiliser tes mains. Le Portugal. Ça c’est un des trucs qui te plait le plus. Mais la liste de ce que tu la vie t’a offerte est plutôt insignifiante face à ce qu’elle t’a prit. Ta mère s’est suicidée quand t’étais gosse. T’as quitté le Portugal. Ton père est parti à l’armée. Tes soeurs sont tombée dans la drogue, Wendy dans le crack, Amanda dans le réseaux sociaux. Tom père à perdu une jambe. T’as des troubles du sommeil, insomnies, et somnambulisme, et pour couronner le tout, t’es pas assez fort pour vivre avec tout ça. Le fait est, que toi, tu crois a la balance du destin, des enchainements de causes à effets, ce genre de connerie. Tu te répète inlassablement qu’un jour peut-être, tu te réveilleras avec une chance de cocu. Remarque, pour avoir une chance de cocu, faudrait déjà que tu sois en couple. Alors tu te dis que si c’est ça, si tu te trouves une copine (et qu’elle te trompe) alors t’auras de la chance, mais en même temps non, parce que de une, les filles, c’est chiant, et t’en a assez à la maison pour approuver ça, et ensuite, si t’es cocu, dans le fond, t’es pas chanceux. Fait gaffe Diego, ton cerveau commence à divaguer, et tu penses n’importe quoi.

« C’est quoi c’que tu bidouilles encore Diego?
- Erm… C’est… Est-ce que je dois utiliser un vocabulaire simplifié?
- Ouais. C’est une bonne idée ça. Non, mais sérieux diego, tu m’prends pour une teubée ou quoi? Nan mais j’te jure putain.
- Ouais, ça s’pourrait bien Amy! Parce que tu vu ton vocabulaire, j’me dis que t’es franchement pas futée. »
Tu laisses Amanda partir et te reconcentre. Tu "bidouilles" encore un petit truc. Une montre qui disposerait de millions de facultés, comme un petit tiroir pour y cacher des tout petits trucs. Tu te permets encore de rêver. Wendy toque deux petits coups saccadés contre la porte avant de s’aventurer dans la pièce. Tu retires tes lunettes pour la dévisager. T’as le droit à un merci timide. Encore heureux qu’elle te remercie merde! T’as du sortir à 5 heures du matin pour la récupérer, ivre morte, inconsciente, chez une de ses amies! Si tu étais arrivé, ne serait ce que dix minutes plus tard, ça aurait été chez les flics que tu serais allé la chercher! Tu fais mine de pas l’écouter, mais au fond, merde, c’est Wendy, ta soeur. Elle croit peut-être que ça ne te fait ni chaud ni froid de la voire bourrée, défoncée, mais c’est pas vrai. Tu t’inquiètes pour elle. Mais t’es un Vasquez. Tu sais même pas montrer tes sentiments. Tu remets tes lunettes et recommence à travailler sur ton prototype de montre. Un jour, c’est promis, tu y arriveras. Tu perceras. Tu trouveras une femme, t’aura un boulot d’inventeur, ou d’horloger, ou même de mécanicien, trois gosses, non, quatre gosses, et un chien, et tu seras heureux. Mais pour l’instant, tu dois vivre ta vie. Tout s’acquiert avec le temps pour celui qui saura attendre. T’auras un bon karma, c’est promis, ouais, j’te le jure Diego. Je te le jure.
crédit ©️ vendetta.

_________________
le tourbillon de la vie
On s'est connu ❋ , on s'est reconnu, on s'est perdu de vue, on s'est r'perdu d'vue, on s'est retrouvé, on s'est réchauffé, puis on s'est séparés. Chacun pour soi est reparti, dans l'tourbillon de la vie. Je l'ai revue un soir, aïe, aïe, aïe, ça fait déjà un fameux bail. Au son des banjos je l'ai reconnu, ce curieux sourire qui m'avait tant plu. Sa voix si fatale, son beau visage pâle m'émurent plus que jamais.


Dernière édition par Diego Vasquez le Mer 2 Juil - 4:02, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Caesar
avatar
INSCRIT(E) LE : 22/06/2014
MESSAGES : 1064

AVATAR : yuri sexy
PSEUDO/PRENOM : peach'

MessageSujet: Re: elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)   Lun 30 Juin - 17:27

hé? t'es moche. salut.
 I love you I love you  

_________________
HIT THEM UP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Alvez
avatar
INSCRIT(E) LE : 23/06/2014
MESSAGES : 932

AVATAR : kiernan shipka
PSEUDO/PRENOM : vendetta — clarisse

MessageSujet: Re: elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)   Lun 30 Juin - 17:29

t'es encore plus moche toi

I love you

_________________

« CARRY ME HOME TONIGHT »
Zacarlie ▬ The world is on my side, I have no reason to run, so will someone come and carry me home tonight, the angels never arrived, but I can hear the choir, so will someone come and carry me home.

(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neves Teixeira
avatar
INSCRIT(E) LE : 24/06/2014
MESSAGES : 813

AVATAR : la(belle)garce.
PSEUDO/PRENOM : good vibes. aka lau(rie).

MessageSujet: Re: elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)   Lun 30 Juin - 17:41

tu pues  non j'déconne t'es sex  
t'es à la maison honey  

_________________
☆ ☆ ☆
au bout d'un moment, on arrêtera de rêver. on ouvrira les yeux et on verra que tout ceci était faux. une histoire banale, débile, totalement inventée. y aura jamais eu de toi et moi. de nous. ça aura été juste dans nos rêves. mes rêves. ça sera fini au petit matin et quand mes yeux s'ouvriront, je le saurais. que ce n'était qu'un doux rêve entre tes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vasquez
avatar
INSCRIT(E) LE : 30/06/2014
MESSAGES : 39

AVATAR : dylan ob.
PSEUDO/PRENOM : VENDETTA — clarisse

MessageSujet: Re: elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)   Lun 30 Juin - 17:45

ouais j'sais

_________________
le tourbillon de la vie
On s'est connu ❋ , on s'est reconnu, on s'est perdu de vue, on s'est r'perdu d'vue, on s'est retrouvé, on s'est réchauffé, puis on s'est séparés. Chacun pour soi est reparti, dans l'tourbillon de la vie. Je l'ai revue un soir, aïe, aïe, aïe, ça fait déjà un fameux bail. Au son des banjos je l'ai reconnu, ce curieux sourire qui m'avait tant plu. Sa voix si fatale, son beau visage pâle m'émurent plus que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junie Do Vale
avatar
INSCRIT(E) LE : 30/06/2014
MESSAGES : 41
AVATAR : neele hoeper
PSEUDO/PRENOM : pixies (louise-ilys)

MessageSujet: Re: elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)   Lun 30 Juin - 17:58

hey (re)bienvenue, si j'ai bien compris. t'es pas mal du tout.   

_________________
IL ME FAUT VOIR ENTENDRE ET ABUSER T’ENTENDRE NUE ET TE VOIR NUE POUR ABUSER DE TES CARESSES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vasquez
avatar
INSCRIT(E) LE : 30/06/2014
MESSAGES : 39

AVATAR : dylan ob.
PSEUDO/PRENOM : VENDETTA — clarisse

MessageSujet: Re: elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)   Lun 30 Juin - 18:17

merci

_________________
le tourbillon de la vie
On s'est connu ❋ , on s'est reconnu, on s'est perdu de vue, on s'est r'perdu d'vue, on s'est retrouvé, on s'est réchauffé, puis on s'est séparés. Chacun pour soi est reparti, dans l'tourbillon de la vie. Je l'ai revue un soir, aïe, aïe, aïe, ça fait déjà un fameux bail. Au son des banjos je l'ai reconnu, ce curieux sourire qui m'avait tant plu. Sa voix si fatale, son beau visage pâle m'émurent plus que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexy Vinheiro
avatar
INSCRIT(E) LE : 23/06/2014
MESSAGES : 523
je mords
AVATAR : RUBY M.
PSEUDO/PRENOM : NAZACK (IVANA)

MessageSujet: Re: elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)   Lun 30 Juin - 20:18

est-ce que t'as un petit kiki ? aussi non je suis pas intéressée   
re-bienveue sur le forum espèce de caca d'amour    (même si t'es jamais partie   )

_________________
« La naïveté est une façon de vivre intelligemment le présent. » passions déchainées, enflammées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vasquez
avatar
INSCRIT(E) LE : 30/06/2014
MESSAGES : 39

AVATAR : dylan ob.
PSEUDO/PRENOM : VENDETTA — clarisse

MessageSujet: Re: elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)   Mer 2 Juil - 0:45

Surement plus gros que le tient (merci toi sinon )

_________________
le tourbillon de la vie
On s'est connu ❋ , on s'est reconnu, on s'est perdu de vue, on s'est r'perdu d'vue, on s'est retrouvé, on s'est réchauffé, puis on s'est séparés. Chacun pour soi est reparti, dans l'tourbillon de la vie. Je l'ai revue un soir, aïe, aïe, aïe, ça fait déjà un fameux bail. Au son des banjos je l'ai reconnu, ce curieux sourire qui m'avait tant plu. Sa voix si fatale, son beau visage pâle m'émurent plus que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willow M. Da Silva
avatar
INSCRIT(E) LE : 30/06/2014
MESSAGES : 183

AVATAR : Marc Bartra.
PSEUDO/PRENOM : FallenAngel.

MessageSujet: Re: elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)   Mer 2 Juil - 0:47

raaaaaaaaaah DYLAN    Je lui fais des gosses quoi, tous les jours, toutes les nuits, à chaque minute de ma vie   

REBIENVENUE avec cette perfection !   

_________________


Hope never die..
Dedicate yourself and you can find yourself Standing in the hall of fame And the world's gonna know your name Cause you burn with the brightest flame And the world's gonna know your name And you'll be on the walls of the hall of fame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Vasquez
avatar
INSCRIT(E) LE : 30/06/2014
MESSAGES : 39

AVATAR : dylan ob.
PSEUDO/PRENOM : VENDETTA — clarisse

MessageSujet: Re: elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)   Mer 2 Juil - 3:09

Promis j'te garde un lien sinon, merci

_________________
le tourbillon de la vie
On s'est connu ❋ , on s'est reconnu, on s'est perdu de vue, on s'est r'perdu d'vue, on s'est retrouvé, on s'est réchauffé, puis on s'est séparés. Chacun pour soi est reparti, dans l'tourbillon de la vie. Je l'ai revue un soir, aïe, aïe, aïe, ça fait déjà un fameux bail. Au son des banjos je l'ai reconnu, ce curieux sourire qui m'avait tant plu. Sa voix si fatale, son beau visage pâle m'émurent plus que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy Caesar
avatar
INSCRIT(E) LE : 22/06/2014
MESSAGES : 1064

AVATAR : yuri sexy
PSEUDO/PRENOM : peach'

MessageSujet: Re: elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)   Mer 2 Juil - 11:27

le pauvre bébé Diego   
voilà, t'es (re) chez toi  I love you  I love you 



you win !
« Félicitations, tu es des nôtres ! »
Maintenant que ton superkid est crée, que ta fiche est validée, tu vas pouvoir faire tout ce que tu veux Mais avant, pour te guider, voici quelques liens utiles :
Pour faire évoluer ton personnage, il te faudra des liens, alors n'hésite pas à aller voir par ici pour créer ta propre fiche et aller voir celles des autres. Tu auras peut-être besoin d'un logement, et d'un emploi, dont tu pourras faire ta demande . Si tu as d'autres demandes, des suggestions, c'est pas très loin, juste ici. N'oublie pas de demander à archiver un sujet s'il est terminé, .
Évidemment, tu peux aussi créer ton propre scénario de ce côté, ou même en choisir un qui te plaît.

Enfin, il n'y a pas que le RP, tu peux aussi flooder à volonté, parler de ta dernière série préférée, ou nous montrer tes oeuvres d'art, cours donc par là !

Et surtout, bon jeu parmi nous !

crédit ©️ vendetta.

_________________
HIT THEM UP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Everly S. Rivera
avatar
INSCRIT(E) LE : 30/06/2014
MESSAGES : 99

AVATAR : Emilie Nereng
PSEUDO/PRENOM : Afterglow

MessageSujet: Re: elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)   Mer 2 Juil - 13:28

Mon cousin     

_________________
love in blood.
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drink-it-if-you-can.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)   

Revenir en haut Aller en bas
 

elle avait des yeux, des yeux d'opale, qui me fascinaient, qui me fascinaient. y'avait l'ovale de son visage, de femme fatale qui m'fut fatale (diego)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!
» Aux yeux du souvenir...
» De quelle couleurs sont vos yeux?
» Présentation de Adèle de Sainte-Colombe
» [Console] Des modifications physiques à apporter à l'eau pour qu'elle puisse brûler les yeux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: I AM A COOL KID :: tes mots :: Fiches validées-