AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
nouvelle version ! on attend vos avis ici ☺️

Partagez | 
 

 (f) rachel mcadams - damnée tentatrice.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: (f) rachel mcadams - damnée tentatrice.   Dim 29 Juin - 20:41


rose dalstein
« ft. rachel mcadams »
≈ PRÉNOM(S) : rose, non-négociable.
≈ NOM : dalstein, négociable.
≈ SURNOM : son prénom est un surnom à lui seul, mais sa mère aime bien l'appeler rosie.
≈ ÂGE : trente années.
≈ LIEU DE NAISSANCE : en angleterre.
≈ ACTIVITÉ/EMPLOI: au choix.
≈ ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle de préférence.
≈ STATUT : au choix.
≈ GROUPE : au choix.
≈ CINQ MOTS POUR LE DÉCRIRE   : impétueuse, calculatrice, aimante, sensuelle, déterminée.



passe ta souris sur l'image
cette partie est totalement libre! il faut juste qu'il y ait les quelques éléments inscrits dans le lien.
pour leur retrouvaille, je songeais à ce que rose soit venue à lisbonne pour une raison familiale et elle serait retombée sur maximilian par pur hasard, remettant ainsi tout son futur, tout son univers en question.
évidemment, le lien à suivre est assez évident, mais j'aimerais les faire galérer un booooooon moment avant d'aboutir..   
« les amis, les amours, les emmerdes »
maximilian wilde l’ambiance était au rendez-vous. cette espèce d’endroit exigu où toute la belle société londonienne se retrouvait, où elle discutait bourse et placement financier entre deux verres de brandy ou de vodka on the rock. cette espèce de maison close où les femmes se dépravaient pour attirer l’attention d’un des fortunés de la cité. cette espèce d’endroit où jamais il ne l’avait vu. elle était belle, c’était indéniable. longiligne, à la moue mutine et pourtant si perçante, le regard acerbe et droit, le visage fin et caractériel. jamais n’avait-il eu le plaisir de croiser pareil étalage de perfection aussi similaire à la sienne. oh qu’il en avait vu des demoiselles de son rang avec des ambitions mirobolantes. oh qu’il en avait gouté les plaisirs de la chair et les délices charnelles. oh qu’aucune n’avait su combler toutes ses attentes. était-il trop exigeant ? certainement. mais son patronyme le sommait de choisir au delà de la perfection. il n'était pas n’importe qui, après tout. ses divagations, quoi qu’un brin alcoolisées, l’avait obligé à quitter des yeux cette merveille accoudée au bar. lorsqu’il tenta de la retrouver, elle s’était évaporée. dissoute dans l’air comme son corps frêle pouvait le laisser paraitre. il ne la cherchait du regard que quelques secondes ; un regard hagard et vide de sens. il ne savait plus vraiment où il était ni avec qui il était. mais au moins, il était vu. c’était ça le plus important. les apparences. ses parents lui avaient bien expliqué, l’avaient bien martelé dans sa petite tête depuis sa plus tendre enfance. il fallait qu'il soit omniprésent et pourtant présentables en toute circonstance. c’est alors qu’une voix sensuelle et mielleuse vint murmurer à son oreille. Il n’en connaissait pas ces intonations, mais cela prévoyait une belle discussion comme il les aimait. "allez-vous m’offrir un verre ou bien continuer à m’admirer de la tête au pied, wilde?" il tourna nonchalamment la tête vers la source de ces mots. il se retrouva rapidement nez à nez avec la jeune femme. elle avait réussi à se faufiler à travers les grilles du carré vip dans lequel il était, avait réussi à se frayer un chemin parmi les autres sans faire de vague, avait réussi à s’installer à quelques centimètres de lui sans qu’il s’en aperçoit. une véritable tigresse. discrete, se mouvant avec une volupté inhumaine et pourtant si incisive dans ses dires. il ne pouvait qu’apprécier.
la soirée se déroula divinement bien. étrangement, cette jeune femme était d’une intelligence rare qu’il n’avait retrouvé chez presque nulle autre de ses conquêtes. elle était avisée, sensible, avait son opinion sur les problèmes de la vie actuelle et les énoncer avec un franc-parlé déconcertant pour un aussi petit brin de femme. car oui, elle ne devait pas dépassé la demi trentaine. Ils passèrent la soirée à parler des soucis du monde, tout en se lançant quelques remarques langoureuses et laissant entrevoir un semblant de flirt. un jeu. voilà ce que c’était. maximilian avait enfin trouvé un adversaire à sa hauteur. généralement, les demoiselles qu’il croisait buvaient ses paroles comme si elles étaient divines, comme s’il n’y avait pas discours plus éclairé au monde. celle-ci, hé bien, elle réfutait presque tous ses dires. cela l’énervait presque, il n’y était pas habitué. c’était un nouvel exercice et il se devait d’être à la hauteur des attentes qu’on pouvait avoir de lui. elle le mettait en échec constamment, il devait se battre pour remonter la pente. c’était dégradant et terriblement excitant. d’ailleurs, elle refusa de venir prendre un dernier verre chez lui. la frustation était extrême, montant au plus profond de son être, faisant naître un désir fougueux qu’il n’avait jamais ressenti. il se devait de l’avoir. elle se voulait inatteignable, elle allait voir ce qu’elle allait voir.
ils se croisèrent maintes et maintes fois lors de ces soirées mondaines exécrables. faisant bande à part, continuant à insinuer nombres de compliments, changeant de techniques pour percer l’autre à jour et le faire flancher. aucun des deux ne sciaient, ce qui rendait la situation encore plus tendue et encore plus désirables. et puis, vint ce soir. où, par un heureux et malheureux hasard, la jeune femme se retrouva pousser vers maximilian par un geste malencontreux. où ils se retrouvèrent à quelques millimètres l’un de l’autre. où la tension fut telle qu'elle effleura de la pulpe de ses doigts la lèvre inférieure du jeune homme avait d'y fondre les siennes. où, il y eut ce baiser fiévreux, vitale. où, il l’emmena chez lui. où ils eurent des ébats endiablés. où il apprit enfin son prénom et elle le sien. rose. douce et sensuelle rose qui l’avait ravi durant toute une nuit. et même plus. insatiable, elle assouvissait tous les fantasmes que le jeune homme aurait jamais pu imaginer. un ange perverti déchu des cieux. voilà ce qu’elle était. il n’aurait jamais pensé trouver pareil être en ce bas monde, comprenant à la perfection chacun de ses regards, chacun de ses sous-entendus. une sorte d’âme sœur du sexe opposé. ils décidèrent de garder une entente cordiale et de se voir de temps en temps, autant intimement que socialement.
trop souvent, au gout des parents wilde qui, par leurs connaissances dans le monde, ont appris que leur fils chéri présentait à qui voulait bien la rencontrer cette pauvresse sans nom ni fortune. elle n’était rien, juste une passade, avant qu’il ne devienne adulte. et le plus tot serait le mieux. sans demander l’avis à leur fils, ils le fiancèrent. l’annonce fut passer dans toute la région et presque dans toute l’angleterre ; si ce n’était pas en gros titre dans le new york times le lendemain. il était désormais de notoriété public que le jeune homme n’était plus un cœur à prendre. tout le monde était au courant. tout le monde, sauf lui. et, lorsque la nouvelle lui vint aux oreilles, ses parents le rappelèrent à l’ordre : il était un wilde, un descendant d'oscar, un illustre personnage. il n’était pas n’importe qui et ne pouvait pas intégrer n’importe qui à son monde. "tu as fait ta bonne action de l’année en faisant entrer cette.. jeune femme dans notre monde. tu peux arrêter maintenant.". voilà ce que lui avait dit sa mère, avec tout l’amour et toute la bienveillance dont elle pouvait être capable; qui était assez limitée. et, lâchement, maximilian se plia aux exigences de sa famille. il donna rendez-vous à rose dans un café et lui annonça la nouvelle. il semblait anxieux, attendant sa réaction sulfureuse et fougueuse, comme elle avait l’habitude de faire. au lieu de cela, elle haussa les épaules et termina son cappucino en prenant son temps. elle ne leva pas les yeux vers lui, pas une seule fois. "ma foi, cela est bien dommage : tu étais un assez bon coup." c’est alors qu’elle se leva, mit son sac autour de son épaule et lui lança un sourire qui se voulait enjoué, mais qui reflétait la froideur et l’aigreur. "je me trouverais quelqu’un d’autres. tu sais à quel point il est facile de vous avoir, vous les riches." elle avait comprit la raison de cette « rupture » si cela en était vraiment une. il ne releva pas, ayant une trop grande fierté pour dire quoi que ce soit, et la regarda partir. elle marchait, s’éloignant de lui, avec un pas assuré et la tête droite. mais, comme dans un songe, il aurait juré voir sa main droite s’approcher de son visage, comme pour essuyer des larmes naissantes aux coins de ses si beau yeux. Il se mordit la lèvre inférieure. mais, il avait fait ce qu’il devait faire.
la vie reprit son cours normal. maximilian continuait à sortir, à boire, à se montrer en public avec cette femme qu’il ne connaissait pas et qu’il n’avait pas envie de connaitre. il continuait à la délaisser en fin de soirée pour une autre qu'il ramenait dans son antre de mâle dominant et avec qui il faisait toutes les choses interdites par les liens sacrés du mariage. il se retrouvait à introduire cette inconnue à l'annulaire ornée de la bague de famille des wilde auprès de ses amis avec un entrain faussement joué. il se retrouvait, nez à nez avec rose au bras d’un de ses amis, à devoir lui présenter sa future femme qu'il n'aimait pas, qu'il n'estimait même pas. une relation malsaine et fourbe s’était désormais installée entre les deux anciens amants. lui ne supportait pas de la voir au bras d’un autre homme ; elle ne supportait pas ne pas être celle à son bras. il le savait, il le sentait. elle avait ses regards dédaigneux qu’elle lui réservait les matins où il n’avait pas acheter les croissants pour leur petit déjeuner. ils se connaissaient par cœur, mais tout deux étaient bien trop fiers pour se l’admettre. foutu fierté. elle causerait leur perte, à coup sur. ou bien serait-ce l'indépendance du jeune homme ? car oui, aussi beau, aussi fort, aussi talentueux et aussi riche soit le jeune wilde, il ne voulait pas de ce mariage ni d'aucun autre. ayant peur de l'engagement, des responsabilités, ayant peur de décevoir l'être aimé, il était prêt à se priver de tout sentiment pour continuer à avoir sa vie. à dire vrai, il en avait besoin. il avait peut être rompu son engagement auprès de cette jeune noble, mais rose n'avait pas été mise au courant. il ne lui avait pas couru après, la suppliant de le reprendre. il ne le voulait pas. il la voulait, mais pas à temps plein. il avait peur. il partit au portugal, pour couper court à toute divagation, couper court à toutes les suppositions et toutes les tentations.
ça ne comblait pourtant pas son manque d’elle. jusqu'à quand arriveraient-ils à se leurrer ainsi? combien de temps tiendrait-il sans elle à ses cotés? ne jouait-elle pas la comédie, comme elle l'avait fait ce jour à ce café, lorsqu'il l'avait rejeté ou comme elle le faisait?
maximilian arrivera-t-il à surmonter sa peur, à arrêter le jeu pour elle?

tout ceci était il y a maintenant quatre ans.

crédit ©️ vendetta.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (f) rachel mcadams - damnée tentatrice.   Dim 29 Juin - 20:55


les conditions.
« mes petites exigences. »
coucou ♥️ et merci à toi de t’intéresser à la fabuleuse rose ♥️
si tu es en train de lire ses quelques mots, c'est que rose t'a surement plu, et j'en suis ravie! mon petit coeur bat la chamade, à savoir si tu vas t'inscrire ou pas ♥️ mais voila, j'ai quelques conditions:

¶ nom, prénoms, liens, avatar: tout cela est très peu voire non-négociable. En effet, rose est citée plusieurs fois dans ma fiche donc il sera difficilement de le changer.. puis c'est meugnon rose dalstein, non?     . pour ce qu'il en est des seconds prénoms, ils sont négociables, vous pouvez mettre ce que vous voulez, je ne suis pas contraignante.
le lien est évidemment, non négociable hein.. sinon, le scénario n'a plus vraiment d'interet Smile l'évolution est évidemment à voir entre nous, mais je pense que l'idée principale transpire du scénario: maximilian et rose sont littéralement fous l'un de l'autre, mais ils n'osent pas se l'avouer ou du moins, jamais au bon moment. ils vont se retrouver, prendre peur de ce qu'ils peuvent encore ressentir l'un pour l'autre. le mieux serait presque que la jolie rose soit marié à un ancien ami de maximilian, pour faire monter la pression.. mais bon, on se voit ça par mp

¶ Personnage important: alors, comme vous pouvez l'imaginer, rose est un personnage important, voire même centrale, pour l'histoire de maximilian.. il va modifier sa vie, surement à tout jamais. ça va foutre le bordelou à lisbonne, mais il va falloir s'en sortir!

¶ Présence sur le forum: là par contre.. je suis assez exigeante.. j'aurais aimé quelqu'un qui puisse se connecter tout les jours, pour qu'on puisse se mpotter régulièrement et pouvoir faire avancer rapidement l'histoire Wink je sais, c'est peut être beaucoup en demander, mais j'essaye quand même ♥️. Pour ce qu'il en est du rp, étant à la fac, je bosse énormément, donc je peux rp une fois tout les deux jours grand maximum :/ donc voilà.. soyez pas trop pressé

¶ Nombre de lignes: je ne demande pas des romans, loin de là, mais j'aime bien quand les récits sont bien détaillés, rédigés et qu'ils font aussi avancer le rp Wink

A NOTER QUE JE NE RESERVE JAMAIS MES SCENARIOS. JE JUGE A LA QUALITE DE LA FICHE, AU STYLE EPISTOLAIRE, AU FEELING QUE J'AI AVEC LA PERSONNE AYANT PRIS LE PERSO ET LA FAÇON DONT ELLE A CERNE MON SCENARIO. JE ME RESERVE MALHEUREUSEMENT LE DROIT DE VOUS REFUSER LE PERSONNAGE SI VOTRE STYLE NE ME CONVIENT PAS ( j'espère que vous comprendrez pourquoi.. )


crédit ©️ vendetta.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (f) rachel mcadams - damnée tentatrice.   Dim 29 Juin - 21:03

Voilà...j'ai craqué...j'espère que ce que je fais va te plaire. Je vais bien te harceler par mp comme tu sembles kiffer et à nous les disputes ! Surtout, j'adore les trucs compliqués, quand ils se loupent de peu... donc me voici !       
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (f) rachel mcadams - damnée tentatrice.   Dim 29 Juin - 21:05

jotem ♥️♥️
attention.. avalanche d'amouuuuuuur ♥️
 I love you                           :bril:   I love you                           :bril:   I love you                           :bril:   I love you                           :bril:   I love you                           :bril:   I love you                           :bril:   I love you                           :bril:   I love you                           :bril:   I love you                           :bril:   I love you                           :bril:   I love you                           :bril:   I love you                           :bril:   I love you                           :bril:   I love you                           :bril:   I love you                           :bril:   I love you                           :bril:   I love you                           :bril:  

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (f) rachel mcadams - damnée tentatrice.   Dim 29 Juin - 21:08

Haaaaaaaaaaaaaaaaaaan ! J'adore, j'adore ! J'aime l'amour !
Bon je m'attèle rapidement à ma fiche !               
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (f) rachel mcadams - damnée tentatrice.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(f) rachel mcadams - damnée tentatrice.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marie Fouquet [Terminé]
» Exorcistes d'Orpheo
» Faith L. Ryan [ Terminée =D ]
» LILY ❝ easy as a kiss we'll find an answer.
» Megara P. Lazaridis ► Rachel McAdams

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: the end-